Les défenses immunitaires

ruches avec du miel et une abeille

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parce que chez A L’OLIVIER nous pensons que la qualité de ce que nous mangeons est essentielle, nous avons décidé de vous faire partager cet article plein de bon sens du magazine « Sciences et Avenir » sur Les aliments qui protègent vraiment.

« Que manger pour être en bonne santé ? » est une question cruciale de notre époque, où cancer, maladies cardio-vasculaire et obésité font notre quotidien. Mais comment y voir plus clair quand nous sommes confrontés au chahut des slogans de l’agroalimentaire ?  Voici les conclusions de 12 études scientifiques pour vous aider à faire le point :

En numéro 3 : Comment renforcer nos défenses immunitaires ? Thé, café, miel, combinez les effets !

 

Certains aliments sont capables de booster le système immunitaire grâce à leur haute teneur en antioxydants, quels sont-ils ?

  • Le miel : Grâce à ses propriétés naturelles antiseptiques et cicatrisantes le miel est le parfait allié pour renforcer l’immunité : traditionnellement utilisé comme fortifiant et pour lutter contre les maux de gorge, il lutte également contre les ulcères de l’estomac et facilite la cicatrisation des tissus. Pour profiter de tous ces bienfaits utilisez-le comme substitut de l’habituel sucre blanc raffiné qui contrairement au miel n’apporte aucuns minéraux.

 

  • Le thé et le café : Le café est la boisson « excitante » la plus rependue au monde. Sa principale substance active est la caféine que l’on retrouve également dans le cacao (chocolat noir), le maté et le thé où elle est parfois appelée théine. D’après des études statistiques, les consommateurs de 3 à 5 tasses de café par jour (soit bien plus que les apports recommandés qui sont de 300mg de caféine pour les femmes et 400mg pour les hommes) auraient moins de risques de contracter la maladie d’Alzheimer ainsi que certains cancers (côlon, rectum, foie, peau, seins, prostate). Cependant l’on ne sait pas encore en expliquer les raisons. En ce qui concerne le thé, l’effet protecteur d’un polyphénol à été démontré à l’encontre du cancer même s’il faudrait en consommer des doses bien supérieur à la consommation humaine. Le thé vert est tout de même inscrit dans la pharmacopée française, recueil officiel des médicaments depuis 1996. Il est conseillé pour lutter contre la fatigue et aurait des propriétés minceur grâce à son action diurétique. Attention toutefois à ne pas en consommer pendant les repas, car il peut entraver l’absorption du fer dû à une haute teneur en flavonoïdes. Prenez également soin de ne pas le boire trop chaud (valable également pour le café), toute boisson brûlante augmenterait le risque de cancers de la cavité orale.

 

  • Les épices : Très riches en antioxydants, les épices sont un excellent substitut au sel. Elles sont de très bons exhausteurs de goût et sont exempts de chlorure de sodium, facteur d’hypertension et de maladie cardio-vasculaires. Une diminution de 50% de notre consommation de sel réduirait de 23% le taux global d’accidents vasculaires cérébraux et de 17% le taux de maladies cardio-vasculaires selon l’OMS. On n’hésite pas à en ajouter dans tous nos plats : clou de girofle, cannelle, curcuma etc.

 

  • Les probiotiques : Les probiotiques sont des microbes naturellement présents dans certains aliments qui sont de véritables protecteurs de l’intestin : en formant une barrière protectrice sur la paroi intestinale ils empêchent les bactéries pathogènes de s’infiltrer. Ils sont vitaux pour le système immunitaire et améliorent le transit. On les trouve dans les préparations laitières (yaourt, lait fermenté, fromage) mais aussi dans les végétaux (choux, légumes et céréales), le germe de blé et certaines levures de bière. Ils existent également sous forme de gélules ou de comprimés.

 

Pour plus d’informations: http://www.sciencesetavenir.fr/nutrition/